05-29-2013

De la Crudité ...

    Cette Crudité, on le sait, est la divinité tutélaire de la cuisine japonaise : tout lui est dédié, et si la cuisine japonaise se fait toujours devant celui qui va manger (marque fondamentale de cette cuisine), c'est que peut-être il importe de consacrer par le spectacle la mort de ce qu'on honore. Ce qui est honoré dans la crudité (terme que bizzarement nous employons au singulier pour dénoter la sexualité du langage, et au pluriel pour nommer la part extérieure, anormale et quelque tabou de nos menus), ce n'est pas,... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 10:38 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05-25-2013

La Nuit de l'Encrier ...

"Par-dessous la paupière de porcelaine,une large goutte noire :la Nuit de l'Encrierdont parle Mallarmé "     La paupière Les quelques traits qui composent un caractère idéographique sont tracés dans un certain ordre, arbitraire mais régulier ; la ligne, commencée à plein pinceau, se termine par une pointe courte, infléchie, détournée au dernier moment de son sens. C'est ce même tracé d'une pression que l'on retrouve dans l'oeil japonais. On dirait que le calligraphe anatomiste pose à plein son pinceau sur le coin... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 18:42 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04-17-2013

Sans paroles ...

    La masse bruissante d'une langue inconnue constitue une protection délicieuse, enveloppe l'étranger d'une pellicule sonore qui arrête à ses oreilles toutes les aliénations de la langue maternelle : l'origine, régionale et sociale, de qui la parle, son degré de culture, d'intelligence, de goût, l'image à travers laquelle il se constitue comme personne et qu'il vous demande de reconnaître. Aussi, à l'étranger, quel repos ! J'y suis protégé contre la bêtise, la vulgarité, la vanité, la mondanité, la nationalité, la... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 20:11 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12-26-2009

La langue inconnue ...

xxxx xxxx xx Le rêve : connaître une langue étrangère (étrange) et cependant ne pas la comprendre : percevoir en elle la différence, sans que cette différence soit jamais récupérée par la socialité superficielle du langage, communication ou vulgarité ; connaître, réfractées positivement dans une langue nouvelle, les impossibilités de la nôtre ; apprendre la systématique et l'inconcevable ; défaire notre "réel" sous l'effet d'autres découpages, d'autres syntaxes ; découvrir des positions inouïes du sujet dans... [Lire la suite]
12-13-2009

Des millions de corps ...

xxxx xx Un Français (sauf s'il est à l'étranger) ne peut classer les visages français ; il perçoit sans doute des figures communes, mais l'abstraction de ces visages répétés (qui est la classe à laquelle ils appartiennent) lui échappe. Le corps de ses compatriotes, invisible par situation quotidienne, est une parole qu'il ne peut rattacher à aucun code ; le déjà vu des visages n'a pour lui aucune valeur intellectuelle ; la beauté, s'il la rencontre, n'est jamais pour lui une essence, le sommet ou l'accomplissement d'une recherche,... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 20:16 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12-05-2009

Le jardin zen ...

xxxxxxxxxxMerci de votre visite !xxxx