07-13-2013

La french touch de Kagurazaka ...

    Je n'aime rien tant, au fond, que de me laisser porter par la vanité des choses, pourvu qu'elles soient belles, ou amusantes, dispersées sur le monde comme une fête du gratuit, un défi lancé par la "dépense" à la peur de l'usure, un vertige d'éphémère.. L'amour, la poésie, je le vois, je le sais, l'inutile est dans leurs yeux et les rend plus attirants. L'inutile et la beauté sont depuis longtemps mon royaume. Je le dis sans honte, sans gêne, parce que je viens des horizons d'une pauvreté d'un autre âge, où tout se... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 16:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07-10-2013

Disparitions ...

          Indépendamment de nos petites satisfactions, le monde extérieur se dissolvait de jour en jour. Les disparitions dont le rythme s'était calmé depuis celle des roses se produisirent deux fois de suite. Il y eut celle des photographies puis des graines. Au moment où, ayant rassemblé tous les albums photos de la maison, y compris celles de ma mère dans un cadre posé sur le manteau de la cheminée, je m'apprêtais à aller les brûler dans le petit incinérateur du jardin, R tenta de toutes ses forces... [Lire la suite]
05-04-2011

Premiers jours de mai, du côté de la Kagurazaka ...

  Se loger est une préoccupation primordiale qui remplit en abondance les caisses des sociétés de métros, de trains, de bus et de tout ce qui transporte collectivement, car les gens sont obligés de "commuter" de longues heures pour se rendre à leur travail. Ses temps de transport mis bout à bout au cours de sa carrière, un Japonais passera plusieurs années de sa vie en train et en métro. Chacun d'entre nous le savait, et la perspective de devoir affronter chaque jour "comme" les Japonais deux à trois heures de transport ou... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 18:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08-03-2009

Tokyo, du côté de Kagurazaka ... à la recherche de la maison du bonheur ...

xx xx"Il faisait nuit déjà sur Tôkyô en septembre. Depuis une semaine, les agents immobiliers du quartier avaient été scrupuleusement interrogés et mis à contribution avec cette demande expresse : " Trouver une maison à louer dans le quartier de Kagurazaka, si possible, et dont le loyer ne dépasse pas 160.000 yens" (10.000 francs environ de l'époque). Hélas, des maisons pour un loyer abordable, dans le quartier des Français à Tôkyô, il n'y en avait pas.xx xx Aimables agents immobiliers, passant au... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,