04-13-2013

Nicolas Bouvier, le bohémien enchanté ...

    Beaucoup de ceux qui font ici profession de connaître et d'aimer le Japon le trouvent triste. Quant à moi, la gaité est une hormone que je ne sécrète pas souvent et qui d'ailleurs ne m'intéresse que médiocrement - ce qui m'intéresse, c'est le bonheur dans l'acceptation et dans l'orgueil. Je trouve le Japon beau et creux, comme certains instruments à percussion pleins de race que l'on voit dans les musées d'ethnographie. Mais moi je connais fort bien ce creux central autour duquel je tourne. Le Japon est doux aussi :... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 23:46 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04-10-2013

Ikebukuro west gate ...

  Petite balade à Ikebukuro west par la sortie "west gate" du métro ...                                                       "Le Ikebukuro Matrix est une salle de concerts qui se trouve sortie est, non loin du théâtre municipal de Toshima. Il avait connu son heure de gloire pendant la vogue des groupes de visual... [Lire la suite]
04-10-2013

Bird and flowers ...

    La seconde n'est pas de moi, elle est bien trop belle ! Elle m'a été envoyée par mon mari depuis un site japonais.  
Posté par asiemutee à 19:20 - Commentaires [12] - Permalien [#]
04-09-2013

Sunshine ...

Naka Meguro (Tokyo)    
Posté par asiemutee à 12:33 - Commentaires [6] - Permalien [#]
04-06-2013

Katakali : Darmaputra, l'homme condamé par le destin aux affres du remords ...

  Incredible India !! Parce que dans ma vie, vous vous en doutez bien (même si le  titre du blog le dément), il n'y a pas que le Japon ...     Je m'assis devant la lampe. Gopi avait ouvert le coffret à maquillage. Je pris une profonde inspiration. Un mélange d'odeurs imprégnait la salle de classe : des effluves rances de transpiration, l'amidon des uniformes, le savon bon marché et l'huile de coco, l'ennui et la fatigue. L'odeur de générations d'écoliers m'envahit les narines. Je vis Aashan se transformer en... [Lire la suite]
04-04-2013

Le domaine du Maître de Jardins ...

    Le Shisen-dô a été construit en 1641 par Jôsan, un maître de jardins, nourri de littérature classique chinoise, qui voulait un ermitage pour passer ses vieux jours.     Dans la lumière grise et tremblante d'une aube de printemps, n'avez-vous jamais eu l'impression, alors que les oiseaux mâles gazouillaient dans les arbres selon quelque rythme mystérieux, qu'ils chantaient les louanges des fleurs à leurs femelles ? Pour ce qui est de l'humanité, à l'évidence, la poésie amoureuse a dû naître en même... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 14:14 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04-01-2013

Au coeur du coeur des hommes ...

    Je gravissais un sentier de montagne en me disant : à user de son intelligence, on ne rique guère d'arrondir les angles. A naviguer sur les eaux de la sensibilité, on s'expose à se laisser emporter. A imposer sa volonté, on finit par se sentir à l'étroit. Bref il n'est pas commode de vivre sur la terre des hommes.     Lorsque le mal de vivre s'accroît, l'envie vous prend de vous installer dans un endroit paisible. Dès que vous avez compris qu'il est partout difficile de vivre, alors naît la poésie et... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 19:05 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03-29-2013

Le long des abîmes invisibles ...

      Ce n'est pas un genre de plaisir superficiel et voyant, que l'on éprouverait à se laisser porter par le vent, comme au sommet d'une vague, dans le ciel, j'évoquerai plutôt le vaste océan qui se déploie entre les continents, en cachant des abîmes invisibles, infinis. Simplement, mon assimilation manque d'énergie. Mais s'y substitue un sentiment de bonheur. L'apparition d'une puissante énergie entraîne la crainte de la voir s'épuiser. Lorsque j'obéis à une certaine stabilité, je n'ai pas à avoir ce genre de... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 19:53 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03-27-2013

In the pool ...

    Tetsuya arriva en retard à son bureau et se mit aussitôt au travail. Employé dans une société commerciale de taille moyenne, il était chargé actuellement de la stratégie des ventes pour une entreprise alimentaire. En tant que cadre, il se voyait confier des responsabilités. Face à son ordinateur, il commença à taper les données d'une enquête de consommateurs. Mais il n'arrivait pas à se concentrer. Son entrejambe l'obsédait.     Tout à coup, les mots d'Irabu lui revinrent à l'esprit. "Monsieur Taguchi,... [Lire la suite]
03-25-2013

Les remèdes du docteur Irabu ...

    Le facétieux docteur Irabu est un psychiatre déjanté qui officie au sous-sol de l'établissement médical familial : la Clinique générale Irabu. Cet homme obèse, prisonnier émotionnellement de sa mère, éprouve un grand plaisir à prescrire des piqûres à ses patients, faites par son infirmière super sexy. Ses conseils ont de quoi surprendre, mais ça marche ! Il faut dire que les patients ont eux-mêmes des maux bien particuliers, voire excentriques. Je vous conseille vivement cette lecture diablement jubilatoire !  ... [Lire la suite]