03-05-2009

Kafka sur le rivage ... Haruki MURAKAMI

xxx Extrait 1 - "Monsieur Nakata" A ce moment, Nakata entendit un gloussement derrière son dos. Il se retourna et aperçut, assis sur un muret de béton près d'une maison, un joli chat siamois tout fluet qui le regardait en plissant les paupières.- Excusez-moi, mais ne seriez-vous monsieur Nakata par hasard ? demanda le siamois d'une voix douce.- Tout à fait, c'est bien moi. Bonjour.- Bonjour, ronronna le siamois.- Il faisait un peu nuageux ce matin, mais je ne crois pas qu'il va pleuvoir, dit Nakata.- J'espère bien que... [Lire la suite]

02-17-2009

Grand-mère Nagatani ...

xx "Mes visites sur la tombe de Grand-mère se situant, presque toujours, à la fin d'une journée de travail, c'est le moment où la nuit de Tôkyô se fait belle et met ses néons aguichants autour d'Omotesando, d'Aoyama ichome ou de Hiro. Après lui avoir rendu visite, je cherche parfois un restaurant, le plus oublié possible, celui dont le propriétaire n'a pas jugé utile de surfer sur la modernité en rénovant l'intérieur. Sans successeur peut-être, il préfère terminer sa carrière dans le même décor qui l'a vu débuter. Ils existent... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 21:13 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01-31-2009

Le Pavillon d'Or ... un roman de Yukio Mishima

ecxx A ceux et celles qui se sont inquiétés, je suis désolée de mon silence ... je vais bien ... je dirais que j'étais simplement déconnectée ... Mille mercis pour vos messages ! Dans les tout premiers jours de juillet 1950, le Japon consterné apprenait qu'un incendie criminel venait d'anéantir l'un des plus célèbres trésors nationaux, Le Pavillon d'Or (Kinkaku-ji) à Kyoto.Le journal Asahi du 3 juillet 1950 relate l'incendie et l'arrestation du coupable : "un bonze novice de 21 ans, Hayashi Shôken, originaire de la préfecture... [Lire la suite]