02-18-2013

Réunion ordinaire du club du point de devant ...

    Ce jeudi-là, l'atmosphère ressemblait quelque part à celle du jour de la réunion des amis venant au secours des langues en situation de crise. Autrement dit, un calme clapotant flottait dans le hall qui conduisait à la salle B dont seule émanait une présence humaine. Je jetai comme d'habitude un coup d'oeil au guichet de l'accueil en me souvenant des pupilles noires et du signe de la main m'invitant avec confiance. Et après avoir pris l'affichette avec un peu d'hésitation, je tournai la poignée de la porte de la... [Lire la suite]

09-12-2012

Wagahai wa, neko de aru ... ou plus simplement : je suis un chat !

  "Chat geisha" : photo prise au musée international du manga de Kyoto   Ouf !!! je suis enfin venue à bout de ce roman de Natsumé Sôseki ! Pas toujours facile à lire, même s'il y a des passages fabuleux qui donnent tout leur intérêt à cet ouvrage incontournable de la littérature japonaise. Je  vous avoue que je ne l'ai pas lu d'une traite ; ce qui n'est sans doute pas étonnant quand on sait que Sôseki a écrit cette oeuvre sous la forme d'épisodes (de 1905 à 1906) qui sont parus dans la revue... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 13:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04-29-2012

1Q84 / Livre 3 / 3 / Tengo ...

    Toutes les bêtes sauvages portaient des habits ( p. 46/47 )   Tengo ne savait pas si son père percevait sa voix. Quand il observait son visage, il ne constatait pas la moindre réaction chez le pauvre vieillard amaigri, les yeux clos, qui restait endormi, absolument immobile. Tengo ne l'entendait même pas respirer. Certes, il respirait, mais on ne pouvait en être certain qu'en approchant l'oreille, ou à l'aide d'un miroir qui s'embuait. Le goutte-à-goutte pénétrait son organisme, le cathéter faisait ressortir... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 19:30 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04-13-2012

Naufrages ...

    Vous avez sans doute entendu parler de ce "bateau fantôme" japonais qui a été coulé par les garde-côtes américains alors qu'il dérivait depuis le tsunami, pauvre carcasse sans âme, dans le Pacifique . En écoutant cette info, j'ai tout de suite pensé au touchant roman de Akira Yoshimura "Naufrages" dont je voulais vous conseiller la lecture depuis quelques temps déjà ...   4ème de couverture Isaku n'a que neuf ans lorsque son père part se louer dans un bourg lointain. Devenu chef de famille, le jeune garçon participe alors... [Lire la suite]
03-21-2012

Seins et oeufs ...

Petit nouveau dans ma biblothèque, dernière lecture, histoire de laisser languir Haruki Murakami : "Seins et oeufs" de Mieko Kawakami (traduction de Patrick Honnoré), trois jours dans l'intimité de la vie de trois femmes ...     Dans ce petit roman aussi court qu'une nouvelle, Mieko Kawakami s'attache à décrire la féminitié. Natsu reçoit sa soeur ainée, Makiko, qui souhaite refaire ses seins, et sa nièce, Midoriko, adolescente en proie, elle aussi, aux tourments de son âge, au dégoût de son corps. Les... [Lire la suite]
03-16-2012

Ici, le vieux cerisier n'est presque plus en fleurs ...

A cause, sans doute, d'une température bien trop clémente ; caprices du temps, mais on ne s'en plaint pas  ...     Le soir, j'allume les fleurs de pêcher ...     et au plateau télé, je préfère le plateau lecture : "Petits contes de printemps" de Sôseki, thé genmai-cha et carrot cake aux cranberries ...     Présentation de l'éditeur Sôseki écrivit pour un journal le feuilleton de ses Petits contes de printemps en 1909. Au mois de mai de la même année paraissait Sanshirô.... [Lire la suite]

03-15-2012

Je ne serai pas au 32° salon du livre ...

Et, tout comme Hélène Morita, je ne rencontrerai pas Haruki Murakami, qui ne sera pas lui non plus au 32° salon du livre à Paris ... Il faut dire que Haruki Murakami est un homme discret qui, malgré l'engouement qu'il suscite dans le monde, ne se montre guère ... Mais qui est Hélène Morita, me direz-vous ? Quel lien avec Haruki Murakami ? Hélène Morita est la traductrice officielle de Haruki Murakami depuis 2007. Elle n'a jamais rencontré l'auteur autrement que pas ses textes. Elle ne lui a jamais parlé, jamais écrit. Elle... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 22:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02-09-2012

Les trois visages de Hitonari Tsuji ...

    Il est des auteurs qui, au-delà de leurs oeuvres, m'intriguent. Hitonari Tsuji - écrivain, cinéaste et rock star - en fait partie. J'aime beaucoup cette photo ! Mais cet homme doit être un véritable caméléon tant on a parfois du mal à le reconnaître ... Cette photo-là, je l'avais déjà publiée en avril 2010 où il était question d'un de ses romans,  "Le Bouddha blanc" Hitonari Tsuji est sans doute le plus parisien des auteurs japonais car il vit à Paris depuis 2003, quatre ans... [Lire la suite]
11-24-2011

Vu de près, pris dans le cours ordinaire, on ne voit rien de sa propre vie ...

    Ce titre, un peu long, auquel j'adhère pleinement, est extrait du roman d'Olivier Adam "Le coeur régulier". Choisi par hasard, car en tête de gondole chez le libraire ;  je ne savais pas que j'embarquerais pour le Japon et que j'y ferais, une fois encore, de belles et touchantes rencontres ...     "Vu de loin on ne voit rien", disait souvent Nathan à tout propos, et cette phrase semblait recouvrir à ses yeux une vérité essentielle. Je n'ai jamais compris ce que mon frère entendait par là... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 11:34 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09-30-2011

La balade de Jun et Machi ...

    "Je me souviens !De tes mains de ton dos, de ton souffle,De ces chaussettes blanches que tu venais juste d'ôter"     "De par la ville, en marinière, les collégiennesont le pas presséde qui fait attendre"     "Le souvenir d'avoir été aiméequelque part transparent. Mais toujours seuleà quelque moment que ce soit "      "Toi, tu gardes tes samedis, n'est-ce pas ...Et moi, c'est en fermant les yeuxque je passe les miens"     Jun, c'est... [Lire la suite]