10-22-2014

Un lieu propice à la lecture ...

  ... la coulée verte de Nice, à deux pas de chez moi ;)       Lorsqu'il avait rencontré Sara la première foi,Tsukuru avait été curieusement séduit par son visage. Au sens habituel du terme, elle n'était pas belle. Ces pommettes saillantes lui donnaient un air plutôt obstiné, son nez était fin et légèrement pointu. Mais il y avait dans ce visage quelque chose de très vivant qui avait retenu son attention. Ses yeux étaient très étroits mais, lorsqu'elle cherchait à fixer quelque chose, ils s'ouvraient soudain... [Lire la suite]

10-05-2014

L'incolore Ttsukuru Tazaki ...

  Je suis en retard dans mes lectures ; ce n'est pourtant pas le temps qui me manque, mais l'envie ... shame on me !! Aujourd'hui, sur la plage avant qu'il ne pleuve, je découvrai les premiers feuillets du dernier roman d'Haruki Murakami "L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélerinage". Je vous en livre un tout petit extrait, j'y reviendrai sans doute ;)     " Pourtant, le hasard avait voulu que Tsukuru Tazaki se distingue légèrement sur un point : son patronyme ne comportait pas de couleur. Les deux... [Lire la suite]
08-15-2014

Le restaurant spécialisé dans la préparation des mousses ...

        C'est la vieille dame qui s'est chargée de tout pour me recevoir. Le repas a commencé par un apéritif à base d'eau de sphaignes. La gorgée qu'elle avait versée dans un verre à liqueur était presque transparente, mais si on l'agitait, un petit fragment remontait du fond. "Qu'elles poussent à cet endroit, c'est la preuve que l'eau est pure.- Comme l'indique leur nom.- Oui, cette espèce n'est pas aussi rare qu'on le pense. Sa couleur est légèrement diluée. Sa forme ressemble aussi à celle des algues. Si... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 19:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07-10-2013

Disparitions ...

          Indépendamment de nos petites satisfactions, le monde extérieur se dissolvait de jour en jour. Les disparitions dont le rythme s'était calmé depuis celle des roses se produisirent deux fois de suite. Il y eut celle des photographies puis des graines. Au moment où, ayant rassemblé tous les albums photos de la maison, y compris celles de ma mère dans un cadre posé sur le manteau de la cheminée, je m'apprêtais à aller les brûler dans le petit incinérateur du jardin, R tenta de toutes ses forces... [Lire la suite]
06-10-2013

Bonne chance !

    Bonne chance !Extrait de l'Anniversaire de la saladede Machi TAWARA   Pensive une pluie tombe sur le terrain de sportoù se dressent face à faceles deux buts de football   Fleurs de cerisier ! Les cerisiers se mettent à fleurirpuis finissent de fleurir Mais comme de si rien n'étaitle jardin public       Tout de guingois parapluie d'amoureuxAlors que je le dépassais un petit rienl'aura animé   Celui qui me croisant à échangé un salutc'était le p'tit jeunedu marchand de légumes ... [Lire la suite]
05-25-2013

La Nuit de l'Encrier ...

"Par-dessous la paupière de porcelaine,une large goutte noire :la Nuit de l'Encrierdont parle Mallarmé "     La paupière Les quelques traits qui composent un caractère idéographique sont tracés dans un certain ordre, arbitraire mais régulier ; la ligne, commencée à plein pinceau, se termine par une pointe courte, infléchie, détournée au dernier moment de son sens. C'est ce même tracé d'une pression que l'on retrouve dans l'oeil japonais. On dirait que le calligraphe anatomiste pose à plein son pinceau sur le coin... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 18:42 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04-26-2013

Le chat qui n'avait jamais mangé de mochi ...

    Le morceau de mochi que j'ai vu ce matin est toujours là, avec les mêmes couleurs, collé au fond du bol.  Je dois avouer que je n'ai jamais encore mangé de mochi. Il a l'air bon, et cependant il me met légèrement mal à l'aise. J'écarte de ma patte avant les légumes qui le recouvrent et je m'aperçois que mes griffes deviennent gluantes à son contact. Son odeur est celle du riz que l'on transfère de la marmite dans la boîte où on le met pour le servir. Je regarde autour de moi, hésitant à le manger. Par chance, ou... [Lire la suite]
Posté par asiemutee à 23:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04-24-2013

A travers la vitre ...

      Une brise agitait de temps à autre les feuilles longues de l'orchidée en pot. Dans les branches du jardin, par intermittence, les rossignols chantaient maladroitement. A force de rester assis tous les jours, derrière la vitre, j'avais cru que c'était toujours l'hiver, mais le printemps commençait à remuer mon coeur. J'avais beau rester assis, ma méditation ne se figeait pas. J'avais le sentiment que, si je me mettais à écrire, j'aurais de quoi écrire à l'infini. Mais à force d'hésiter entre les sujets, je me... [Lire la suite]
03-01-2013

La virtuose du consommé ...

    Une fille à la santé fragile, qui avait abondonné l'école en cours de route, qui ne pouvait pas non plus travailler et vivait à l'écart avec sa mère. C'était ce que je savais d'elle. C'est pourquoi l'apparition devant moi de cette fille enveloppée dans son voile de mystère l'emporta sur la surprise déchirant le calme de la maison confiée à ma garde. Contrairement à l'impression que le mot fille pouvait donner; elle n'était qu'un tout petit peu plus jeune que la grand-mère en chaise roulante. Il est vrai qu'elle... [Lire la suite]
02-24-2013

L'entreprise de Biscuits Yamabiko ...

    Ayant obtenu mon dipôme d'alimentation au lycée, je suis entrée aux Biscuits Yamabiko, et quittant ma mère je me suis installée seule dans un appartement. Ma mère qui a divorcé de mon père le mois de son accouchement et m'a élevée seule tout en étant cuisinière à l'hôpital de la Croix-Rouge, s'est beaucoup inquiétée et attristée. En ville, je n'avais ni proches ni amis sur qui compter. Quand je suis arrivée seule à la gare, je n'avais pour tout bagage qu'un boston bag. Les Biscuits Yamabiko étaient une entreprise... [Lire la suite]