DSC_5061

 

Cette mère n'a pas dit que son fils mentait. Elle a dit : "La plupart du temps, je crois que ce qu'il dit est vrai".

Dire "n'était-ce pas bien (yokunakatta desuka) ?" est déjà brutal. "N'était-ce pas si bien (amari yokunakatta desuka) ??" atténue la douleur.

Parler en japonais, c'est aussi une bonne occasion de prononcer quantités de "a" et de "wa" comme le font les enfants qui babillent : watashi wa warawaremashita (on a ri de moi).

"Wa" est le nom donné aux Japonais dans la Chine ancienne. Selon que je pense "wa" ou "japonais", je ne perçois pas ces gens de la même manière.

Et quand ces Japonais se sont tout à coup accroupis pour patienter dans une file d'attente, ils m'ont semblé plus étrangers encore.

Un usage inattendu de cette position comme l'usage inattendu d'un mot.

On voit des gens accroupis aussi en Inde et ailleurs en Asie. Où passe la frontière avec l'Occident ?

"Se promener dans un parc" se dit "se promener un parc (koen o shanpo shimasu)". "Parc" est complément d'objet direct et non complément de lieu car il a une extension limitée. On peut donc le saisir entièrement en pensée.

Extrait de Iro mo ka mo, la couleur et le parfum de Ito NAGA

 

DSC_5060

 

DSC_5063

 

DSC_5064

 

Photos au parc Ueno (Tokyo) juillet 2012

 

DSC_5033