route_lac_et_Madurai_429

 

 

A la suite de la demande de T - qui n'a aucun lien avec Mme T, je précise - et qui est à la recherche de photos de plantations de thé, je fais une petite incursion en Inde du Sud, dans la région du Kérala, où il y a des collines plantées de théiers.

 

 

route_lac_et_Madurai_432

 

Ainsi que vous devez vous en douter, l'histoire du thé en Inde est étroitement liée à l'histoire de l'Angleterre. Sa culture et son développement ne datent que du XIXème siècle, et pourtant l'Inde est aujourd'hui le premier producteur de thé au monde, avec plus de 900 000 tonnes.

 

route_lac_et_Madurai_431

 

Les compagnies maritimes anglaises des Indes qui assuraient le commerce du thé entre la Chine et l'Occident s'aperçurent très vite de l'intérêt à posséder leurs propres plantations. Bombay avait déjà été apporté en dot à l'Angleterre par le Portugal lors du mariage de la princesse Catherine de Bragance et de Charles II.

 

route_lac_et_Madurai_436

 

Des essais de culture du théier sinensis furent effectués à la fin du XVIIème siècle dans les jardins botaniques proches de Calcutta. Les résultats furent encourageants. Il fallut attendre néanmoins le début du XIXème siècle et le défrichement de la province d'Assam par les frères Bruce, pour découvrir l'existence d'une autre variété de théier : le Camellia Assamica.

Le premier comité du thé fut créé en 1834 par lord Bentick.

 

route_lac_et_Madurai_433

 

La culture du thé pouvait commencer. On réussit à convaincre des ouvriers chinois de se rendre en Inde afin d'enseigner la fabrication du thé.

 

route_lac_et_Madurai_445

 

Dans les régions du sud, on cultive le Nilgiri. Sa liqueur est foncée et son goût corsé. Il est très proche en bouche de certains thés de Ceylan ; il entre d'ailleurs très souvent dans la composition de mélanges "breakfast" de qualité. Il est préférable de le déguster plutôt le matin. Il supporte le lait.
Eau : 85 °C - Temps d'infusion : 4 minutes.

On y récolte également le Yin Zhen (Aiguilles d'argent). C'est un thé blanc, rare en Inde qui ne produit en général que du thé noir. Seul le bourgeon terminal est récolté et séché. Un peu plus de deux tonnes sont récoltées chaque années qui sont destinées au marché Américain.
C'est un très beau thé recouvert d'un fin duvet. Il donne une infusion jaune pâle très claire en tasse. Il peut être infusé plusieurs fois et est très riche en vitamines. Il se consomme nature tout au long de la journée.
Eau : 85 °C - Temps d'infusion : 7 à 20 minutes :
- première infusion : 7 à 9 minutes ;
- deuxième infusion : 10 à 12 minutes ;
- troisième infusion : 13 à 16 minutes ;
- quatrième infusion : 17 à 20 minutes.

route_lac_et_Madurai_438

 

En Inde, on déguste traditionnellement le thé avec des épices : cannelle, cardamome, des amandes pilées, mais aussi du poivre noir, du clou de girofle, du gingembre, du piment ... le tout arrosé de lait bien chaud et éxtrêmement sucré, et ce en tous lieux et à toute heure de la journée. C'est ce que l'on appelle le tchaï dont je suis très gourmande. J'ai d'ailleurs fait une petite parenthèse inattendue dans cette échoppe avec de charmants compagnons de fortune.

 

20_21_janvier_361

 

Je n'ai que très rarement parlé de mon voyage en Inde du Sud tellement le Japon occupe cet espace. C'était là une magnifique occasion pour me rappeler à son bon souvenir.

Tous les souvenirs ne se valent pas, et ne sont pas liés forcément à des instants de bonheur.

Aussi,
quand certains souvenirs refont leur apparition,
et que la gorge se noue,
quand les mots refusent de sortir,
et qu'on s'en étoufferait presque,
quand les yeux piquent,
et qu'ils déversent leurs flots,
Mme T tend pudiquement un voile de papier.

Il y a toujours une boîte de Kleenex sur le bureau de Mme T.

 

route_lac_et_Madurai_426

 

Texte extrait du magnifique coffret en 2 volumes "Thé" de Christine Dattner chez Flammarion

 

Dattner_Christine_The_Coffret_2vols_Livre_893541278_ML

 

Photos en Inde du Sud, état du Kérala, janvier 2011