DSCN4669

 

"Saluons celui qui cultive les plantes. L'homme au pot de fleurs est bien plus humain que l'homme au sécateur. Nous le voyons - avec quel délice - s'inquiéter de la pluie et du beau temps, se battre contre les parasites, s'affoler à la moindre gelée, s'angoisser quand les bourgeons tardent à paraître, se réjouir, enfin, à la frondaison. En Orient, l'art de la floriculture est des plus anciens, et nombre de contes et de chansons célèbrent les amours du poète et de sa plante favorite. Sous les dynasties Tang et Song, les céramistes créèrent pour les plantes de merveilleux récipients ; non point des pots, mais d'authentiques palais de pierres précieuses. A chaque fleur était attaché un domestique particulier, qui avait la charge de veiller sur elles et de laver ses feuilles avec une fine brosse en poils de lapin.
Au Japon, l'une des danses de les plus populaires, le Hachinoki, composée sour les Ashikaga, raconte l'histoire d'un guerrier ruiné qui, par une nuit glacée, manquant de bois pour son feu, coupe ses plantes chéries pour recevoir un moine errant. Aujourd'hui encore, cette pièce ne manque jamais d'arracher des larmes au public tôkyôïte."

Kakuzô Okakura
Le Livre du thé

 

DSCN4649

Japon_2010_1_1322

Japon_2010_1_1337

Japon_2010_1_1324

Japon_2010_1_1331

Japon_2010_1_1327

Japon_2010_1_1333

Japon_2010_1_1339

Japon_2010_1_1326

Japon_2010_1_1344

Japon_2010_1_1357

Japon_2010_1_1349

Japon_2010_1_1355

Japon_2010_1_1332

Japon_2010_1_1330

Japon_2010_1_1342

Japon_2010_1_1340

Japon_2010_1_1357

DSCN4662

DSCN4647

DSCN4663

 

Un ancien post sur le bonsaïdo (l'art du bonsaï) : ICI

 

DSCN4851

 

Satsuki azaleas bonsai exhibition - parc Ueno (Tokyo) mai 2010