Matsuyama_Map

 

Lorsque j'ai décidé de visiter l'île de Shikoku, en juillet 2011, j'avais une seule certitude quant à mon itinéraire : passer au moins deux jours à Matsuyama, à Dogo Onsen si possible. Pour le reste je laisserai, comme souvent, une grande part à l'imprévu ...

 

DSC_2498

 

DSC_2581

 

DSC_2539

 

Mais Matsuyama, c'était vraiment le lieu incontournable. Pour deux raisons qui sont d'ailleurs étroitement liées : Dogo Onsen et Natsumé Sôseki.


DSC_2542

 

DSC_2564

 

Dogo Onsen est l'une des plus anciennes stations thermales du Japon. Ses sources alcalines (42°C) sont mentionnées dans les annales du Nihon Shoki (Chroniques du Japon dont la rédaction a été terminée en 720) et furent visitées par de nombreux empereurs et d'éminents personnages historiques japonais.

 

DSC_2552

DSC_2572

 

DSC_2619

 

Le bâtiment thermal le plus célèbre et le plus fréquenté est le Dogo Onsen Honkan. Construit en 1894, cet établissement est un colossal édifice en bois dans le style des châteaux japonais, mélange de toits en padoge, de balcons, de lampions, de fenêtres en verres, de cloisons en papier, de vertigineux escaliers de bois "chantant" et de longs et étroits couloirs. Une tourelle surmonte l'ensemble, ornée d'un héron blanc, sculpture qui rappelle l'origine mythique des lieux.

 

DSC_2531

 

DSC_2519

 

DSC_2547

 

L'intérieur comprend deux bains non mixtes, évidemment, qui offrent plusieurs formules. La plus populaire et la moins onéreuse est le "Kami no yu", "bain des dieux" avec vestiaire collectif et la possibilité de se reposer quelques instants après le bain dans une grande salle où l'on vous sert un thé avec une galette de riz. Plus cher, mais aussi plus agréable, le "Tama no yu", "bain des esprits", avec vestiaire individuel et la possibilité de se reposer dans une des salles privées du 3ème étage en dégustant un thé vert et des botchan dango. J'ai choisi le "Kami no yu" le premier jour et le "Tama no yu" le second, ne serait-ce que pour passer quelques instants délicieux, comme le faisait Natsumé Sôseki, dans un de ces lieux chargés d'histoire. De plus, j'ai eu droit à une visite gratuite du Yushiken, bains réservés à la famille impériale (en usage jusqu'en 1950) et du salon consacré à Sôseki, au 3ème étage, tout près de celui qui m'avait été attribué.

Quelques photos trouvées sur le net car il est interdit de prendre des photos de l'intérieur du honkan et que je me plie à la discipline japonaise ;)

Dogo_onsen_honkan_mendogoonsen_salle_commune

bains pour messieurs et salle commune

dogo_onsen_honkan

couloir menant aux salons privés

Soseki_Dogo_Onsen

la pièce consacrée à Sôseki ; la "vraie" ou il venait se reposer, mais aussi écrire ...

Dogo_onsen_Yushinden

le salon de la famille impériale dans le Yushinden

 

J'ai tout de même pris ce petit cliché avec mon iPhone, ne serait-ce que pour immortaliser cet instant privilégié et lourd de symboles ;)


dogo_onsen


Après le "Tama no yu", thé vert sencha accompagné de botchan dango dans le salon privé et dehors, la petite musique de la pluie sur les toits du honkan ... Ne serait-ce que pour ces petits instants de grâce, je ne remercierai jamais assez la providence d'avoir, un jour, guidé mes pas jusqu'au Japon ...


DSC_2567

 

 DSC_2561

 

DSC_2580

 

DSC_2571

 

Dogo Onsen Honkan a servi de modèle à la maison de bains que l'on voit dans "Le voyage de Chihiro" de Miyazaki.

 

le_voyage_de_chihito

 

DSC_2577

 

DSC_2584

 

DSC_2586

 

DSC_2588

 

DSC_2591

 

DSC_2565

 

Je n'en ai pas fini avec Matsuyama ; je vous parlerai plus tard de Natsumé Sôseki, de Botchan, mais aussi de Masaoka Shiki et de bien d'autres choses encore ...