Choses qui me rendent nostalgique


plage8octobre4plage8octobre
plage8octobre7plage8octobre3
plage8octobre6plage8octobre2

Penser que ce week-end était peut-être celui du dernier bain ... de mer, pas de soleil, j'espère ...

Choses qui me ravissent

 

plageoctobreplage8octobre8

ballerines bloch rouges

Mes doigts de pieds en éventail au bord de l'eau, mais aussi bien à l'aise dans mes nouvelles ballerines rouges (n'est-ce pas Marie ?).

bougainvilliersbougainvilliers2

orient palace

Mais aussi le bleu si pur du ciel d'octobre ...

Choses que je ne manquerais pour rien au monde

 

marche9octobre12marche9octobre10
marche9octobre6marche9octobre7

 

marche9octobremarche9octobre3
marche9octobre4marche9octobre9
marche9octobre8marche9octobre5

Faire mon marché du samedi en Italie : légumes, fruits et produits biologiques entre autres ...

 

Choses qui aiguisent ma gourmandise

DSC_3621DSC_3628DSC_3627

 

DSC_3636

 

DSC_3634


En ce moment, c'est le potimarron ... vous l'aurez remarqué sans doute ;)

 

DSC_3643

 

DSC_3644

 

En gratin, pour deux :

1/2 potimarron
une poignée de riz Arborio, de l'oignon, de l'ail,
le tout revenu dans de l'huile d'olive vierge Taggiasque,
assaisonné de fleur de sel et poivre noir du Kerala.
On laisse refroidir puis on ajoute
un oeuf, un peu de crème d'avoine (ou de crème fraîche).
On dresse dans un plat allant au four ou dans deux petites cassolettes,
puis on saupoudre d'un mélange de son d'avoine, de Wasa au seigle (ou de chapelure)
et de parmesan Reggiano, le tout passé au mixeur.
Une demi-heure de cuisson à 180° et c'est prêt à être dégusté avec une bonne salade de saison,
ou en accompagnement d'une viande blanche pour les non végétariens.

 

DSC_3677

Un dessert tout simple, mais bien de saison : la compote de pommes. Ici des Pink Ladies du Piemont cuites dans du thé noir avec quelques zestes de citron (de Menton ...) et du miel de thym.

DSC_3714

 

Choses qui me rappellent l'enfance


DSC_3685DSC_3697DSC_3689

 

DSC_3688

 

DSC_3708

 

L'heure du goûter ...
Ici, le fameux "gâteau d'automne au potimarron et aux épices" de Cléa Cuisine que j'ai réalisé avec le reste du potimarron. C'est une vraie "tuerie", comme on dit sur les blogs culinaires, même si cette fois-ci, je l'ai laissé un peu trop cuire ... Je vous mets le lien pour la recette ICI.

 

DSC_3693

 

DSC_3698

 

Choses qui font que ce blog existe


DSC_3705

 

Ce ne sont pas, n'ayez crainte, les recettes de cuisine ;) mais encore et toujours le Japon : du thé matcha et le talentueux Murakami Haruki (qui, comme a dit Zazouille a encore loupé le Nobel de Littérature, mais qui l'aura un jour, j'en suis sûre) pour rendre l'heure ensoleillée du goûter encore plus douce et réjouissante.

DSC_3725

 

Choses d'une extrême délicatesse

"Fukaéri était assise à sa table et buvait un grand verre de jus de tomate. Elle portait les mêmes vêtements qu'à son arrivée. Une chemise d'homme rayée, un jean étroit. Mais elle lui parut tout à fait différente. Il lui fallut un peu de temps pour comprendre qu'elle avait seulement relevé et attaché ses cheveux. Et que, par conséquent, ses oreilles et sa nuque étaient entièrement découvertes. Et ses petites oreilles roses, qu'on aurait dites poudrées à l'aide d'une douce houppette, semblaient tout juste avoir été créées. Formées sur des critères uniquement esthétiques. Bien davantage que pour percevoir des sons. Du moins, telles que les voyait Tengo. Et au-dessous, dans leur prolongation, son cou fin et délicat resplendissait comme un frais végétal mûri sous un généreux soleil. Un cou d'une pureté sans réserve, qui s'accorderait avec la rosée du matin et les coccinelles. Il la voyait ainsi pour la première fois. C'était une vision presque miraculeuse, belle et intime à la fois."

1Q84 - Livre 2 "Juillet/Septembre"
MURAKAMI Haruki

Photos (Iphone et Nikon) prises au Cap-Martin, à Menton et en Italie ce week-end.