Il en est des lieux comme des personnes : certains semblent plus vulnérables, plus fragiles que d'autres.
C'est le cas du paisible quartier de Nippori, à Tokyo, de ses vieilles maisons de bois et de ses petits commerces de proximité qui, même s'ils ne sont pratiquement plus fréquentés que par les grands-mères du quartier, ont encore pignon sur rue.
Nippori a résisté au grand tremblement de terre de 1923, à la deuxième guerre mondiale, à la bulle spéculative ... je ne crois malheureusement pas qu'il résistera aux pelleteuses ...

DSCN6621 DSCN6622
DSCN6625 DSCN6628 DSCN6630
DSCN6631 DSCN6633 DSCN6635
DSCN6638 DSCN6623
DSCN6639 DSCN6641 DSCN6643
DSCN6623 DSCN6645
DSCN6650 DSCN6647
DSCN6654 DSCN6657

DSCN6651 DSCN6658
DSCN6660 DSCN6655
DSCN6661 DSCN6663
DSCN6671 DSCN6672 DSCN6676
DSCN6665 DSCN6667
DSCN6675 DSCN6666
DSCN6674 DSCN6678 DSCN6682

DSCN6681 DSCN6679

DSCN6677 DSCN6683
DSCN6688 DSCN6668
DSCN6680 DSCN6686 DSCN6687
DSCN6689 DSCN6693
DSCN6694 DSCN6696
DSCN6697 DSCN6711
DSCN6701 DSCN6698
DSCN6710 DSCN6700
DSCN6703 DSCN6705
DSCN6706 DSCN6709
DSCN6712 DSCN6714 DSCN6715
DSCN6713 DSCN6716

* Le soleil se couche à Nippori est le titre d'un très beau roman de Jean Pérol.

Photos (clic dessus pour les voir en grand) prises à Nippori, Yanaka-Ginza, et autres lieux non identifiés du quartier en mai 2010.
Autres posts sur ce quartier, ici et .