Japon_2010_2_1102

Lorsque, sérieux,
Je suis accablé par les soucis,
Je ne trouve plus mes mots
Je suis incapable d'agir.
Toi et moi,
La main dans la main,
Le matin,
Nous nous promenions dans le jardin.
Le soir,
Nous balayions le lieu de notre couche,
Entrecroisant l'une sur l'autre
Nos manches de blanche étoffe.
Les nuits où ainsi nous dormîmes,
Etait-ce vraiment chaque jour ?
Sur la montagne
Le faisan doré
Appelle sa compagne
De la colline en face.
Mais moi, homme
Dans ce monde éphémère,
Lorsque même un jour, une nuit,
Je suis séparé de toi,
Pourquoi en est-il ainsi ?
Je soupire et me lamente.
Accablé par ces pensées
Ma poitrine est oppressée.
Aussi
Pour calmer mon coeur,
Sur les collines et dans les plaines
De Takamoto
Je suis parti
Promener mes pas.
Mais les fleurs étaient seules
A montrer leur splendeur,
Plus je les regardais,
Plus je pensais à toi,
Comment
Pourrais-je oublier
Ce désir ardent qu'est l'amour ?

Otomo no Yakamochi (718 - 785)

421PX__1

Otomo no Yakamochi fut gouverneur d'Etchû, et occupa à la Cour des emplois élevés. Il fut l'un des poètes les plus féconds de son époque.
Ce poème d'amour est adressé à sa femme dont il est séparé.

Japon_2010_2_1127bis

Waka (poème) extrait de "Anthologie de la poésie japonaise classique"

Photos de centaurées prises en mai 2010 à Naka-Meguro (Tokyo)

0b9b8c9a_8b8e_11df_a3c4_501df02a334d

Edit : si vous voulez signer la pétition pour sauver de la LAPIDATION Sakineh Mohammadi Ashtiani, et pour que cesse cette barbarie indigne de quelque peuple que ce soit, c'est ICI.