xx

S'il m'arrive souvent de parler de la littérature japonaise, c'est un peu au détriment du cinéma japonais qui m'intéresse tout autant.
J'ai commencé mon incursion dans le cinéma nippon par les oeuvres d'Ozu, le Maître du cinéma Japonais, mais il me faudrait beaucoup  plus de temps pour en parler que je n'en ai en ce moment. J'y reviendrai.

En attendant, je vous indique quelques films plus ou moins récents que je vous conseille si vous vous intéressez un tant soit peu au cinéma du pays du Soleil Levant ou si, tout simplement, vous souhaitez le découvrir. Je ne suis pas cinéphile, aussi, tout comme pour mes lectures, je laisse parler mes émotions ...

Tokyo Sonata de Kiyoshi KURASAWA (2008)

tokyo_sonata_1240929617

Synopsis

Banlieue de Tokyo ;  une famille ordinaire. Le père, licencié sans préavis, le cache à sa famille. Le fils aîné qui est de plus en plus absent, décide de s'engager dans l'armée américaine. Le plus jeune prend des cours de piano en secret. La mère, impuissante, ne peut que constater qu'une faille invisible est en train de détruire sa famille.

Bande annonce

Descente aux enfers d'une famille en pleine désagrégation, loin de l'époque où le père de famille japonais signait un contrat de travail "à vie" qui assurait la pérennité et la sérénité de sa famille. Ce pourrait être une banale histoire de plus, en ces temps de crise économique et sociale, s'il n'y avait ce jeune garçon, doué pour le piano, qui par sa volonté et sa passion arrive à se libérer du carcan nippon et à faire évoluer sa famille.
Le père, qui subit toutes sortes d'humiliations et l'extraordinaire volonté du jeune garçon m'ont bouleversée.
Je vous le recommande à chaudes larmes ;)) parce qu'à la fin, j'ai pleuré ... la musique est tellement belle !

Still walking de Kore-Eda HIROKAZU (2009)

still_walking_affiche_184192_24498

Synopsis

Une journée d'été à Yokohama. Une famille se retrouve pour commémorer la mort tragique du frère aîné, décédé quinze ans plus tôt en tentant de sauver un enfant de la noyade.
Rien n'a bougé dans la spacieuse maison familiale, réconfortante comme le festin préparé par la mère pour ses enfants et petits-enfants. Mais pourtant, au fil des ans, tout a imperceptiblement changé dans cette famille comme les autres, unie par l'amour, les ressentiments et les secrets.

Bande annonce

Un film tendre et attachant où la vie résiste tant bien que mal, où la transmission s'opère bon gré mal gré entre les générations. Tout se passe pratiquement en une seule journée dans la maison familiale où on a l'impression d'avoir été invités tellement en ressent les tensions, mais aussi la tendresse, l'affection. On se croirait dans un film d'Ozu ...
Je vous le recommande à très chaudes larmes, parce que j'en ai versé ... mais ce n'est pas triste, c'est touchant, très touchant.

Autre film du même réalisateur Nobody knows (2003)

00797818_photo_affiche_nobody_knows

Synopsis

Quatre enfants vivent paisiblement avec leur mère dans un petit appartement à Tokyo. Ils sont tous de pères différents et ne sont pas scolarisés. Le propriétaire ignore même l'existence de trois d'entre eux. Un jour, leur mère disparaît en laissant un peu d'argent et un mot à l'attention de l'aîné pour qu'il s'occupe de ses frères et soeurs. Ainsi commence une nouvelle vie pour ces quatre enfants livrés à eux-mêmes, une vie qu'ignore leur entourage, que nobody knows ...

Bande annonce

Superbe, bouleversant ... surtout lorsque j'ai appris que ce film était tiré d'un fait divers survenu dans un quartier de Tokyo vers la fin des années 90 ;  une histoire comme il en arrive de plus en plus : une mère, plus immature que cruelle, qui abandonne ses enfants dans l'indifférence générale. Encore un sujet pas très gai, je vous le concède, mais un film que je vous conseille grandement ! Quelques larmes ? Ben oui ...

Departures de Yojiro Takita (2008)

19114682_1

Ne manquez pas le rendez-vous avec ce chef d'oeuvre !! J'en ai parlé ICI.

Bande annonce

The taste of tea de Katsuhito ISHII  (2003)

film_the_taste_of_tea_affiche

Synopsis

Les Haruno habitent un village de montagne près de Tokyo. A six ans, la cadette Sachiko cherche à faire disparaître son double géant. Hajime, son frère adolescent, éprouve les tourments d'un premier amour. Yoshiko, la mère, décide de sortir de sa retraite pour faire un retour très remarqué dans le monde du film d'animation, sous le regard inquiet de son mari, Nobuo, qui pratique l'hypnotisme thérapeutique. Quant au grand-père, ses excentricités inquiètent toute la famille.

Bande annonce

Ce film étrange et surprenant nous plonge dans l'univers déjanté d'une famille exceptionnelle. Un petit bijou d'humour décalé qui peut surprendre si vous ignorez tout de l'humour japonais. Un peu déroutée au début, je me suis prise au jeu et j'ai bien aimé.

L'été de Kukijiro de Takeshi KITANO (1999)

ete_kikujiro

Synopsis

C'est l'été et Masao s'ennuie. Il rencontre Kikujiro, un yakusa vieillissant, joueur et un peu voleur, avec lequel il part à la recherche de sa mère. Pendant ce voyage délirant, l'enfant et le voyou vont s'attacher l'un à l'autre.

Bande annonce

Du grand et touchant Kitano : simple, beau, déjanté, gai, mélodieux, émouvant ... Ne manquez pas ce voyage mouvementé et pittoresque, vous pourriez le regretter ... Vous l'aurez compris, j'ai adoré ... je crois déjà vous avoir dit que je l'aimais, Takeshi Kitano, non ???

« On dit souvent aux enfants : ” Tu pourrais te comporter un peu comme un adulte ! “, alors qu’on a tous un côté enfant. Je ne sais pas si le message est de réveiller ce côté-là, mais ce qui me semble important, ce qui est essentiel, ce n’est pas de se comporter comme un enfant, mais de sentir les choses comme un enfant et de garder vivant, en soi, la manière qu’ils ont de découvrir le monde. » Takeshi Kitano

La forêt oubliée de Kohei OGURI (2005)

56713

Synopsis

Une petite ville d'une région montagneuse. Lycéenne, Machi n'a pas encore trouvé sa voie. Un jour, elle s'amuse à inventer des histoires fantastiques avec ses copines : chacune a sa manière poursuit ces récits imaginaires qui tissent entre elles un lien invisible. Pour les adultes de la ville, les choses sont tout autres. Ils évoluent dans un monde parallèle : eux ont fait leur vie et sont plongés dans les réalités du quotidien. Adolescents et adultes semblent suivre côte à côte deux trajectoires qui ont peu de chance de se rencontrer. Et pourtant, des similitudes entre les deux parcours commencent à poindre.
Un jour, une tempête provoque un terrible éboulement sur un terrain de cricket et découvre une forêt souterraine, que l'éruption d'un volcan a gardée intacte depuis des siècles. Peu à peu, réalité et imaginaire se rejoignent, passé et avenir se mêlent, esquissant bientôt un monde fantasmatique où tout devient possible.


Bande annonce

Un film étrange et beau comme un conte pour enfants, avec des moments d'une rare poésie. La photographie est magnifique. A voir et revoir avec plaisir.

A suivre ... je commence à avoir une vidéothèque presque aussi fournie que ma bibliothèque japonaise ;))

Merci de votre visite !

xx