xx
xx

DSCN7183 DSCN7185
xx
Fin du monde " La lecture des rêves "
xx

DSCN7177Incapable de lire clairement au fond de mon propre coeur, je me remis à la tâche pour déchiffrer les vieux rêves. D'une part, l'hiver avançait, et je ne pouvais remettre indéfiniment à plus tard le début de ma tâche. De plus, pendant que je me concentrais sur la lecture des rêves, je pouvais, même si ce n'était que temporaire, oublier cette sensation intérieure de manque.

D'un autre côté, plus je lisais les rêves, et plus une autre sensation, un sentiment intérieur d'impuissance, s'aggravait. Ce sentiment était dû au fait que j'avais beau lire les rêves, je ne parvenais pas à interpréter les messages que m'envoyaient les vieux rêves. Je pouvais les déchiffrer, mais je n'en comprenais pas le sens. C'était comme lire jour après jour des phrases dont on ne comprend pas le sens. C'était comme contempler chaque jour le courant d'une rivière.


DSCN7174
xx
DSCN7170 DSCN7188
xx

DSCN7178xx
xx
xx
xx
xx
xx

Je n'arrivai de nulle part. J'avais fait des progrès dans l'art de déchiffer les rêves, mais cela ne m'était d'aucun secours. Comme ma technique avait avancé, je me rattrapais sur le nombre des rêves, mais cela ne m'était d'aucun secours. Comme ma technique avait avancé, je me rattrapais sur le nombre des rêves que je lisais habilement, mais cela ne faisait qu'augmenter le caractère futile de cette tâche sans fin. On peut continuer à faire des efforts si on se sent progresser, mais moi je n'avançais absolument pas.

xx
xx
xx

DSCN7175
xx

- Je ne comprends pas le sens de ces vieux rêves, dis-je. Au début tu m'as dit que mon travail consistait à déchiffer les vieux rêves dans ces crânes, mais cela ne fait que passer à travers moi. Je suis incapable d'en comprendre un seul, et plus je les lis, plus j'ai l'impression de m'user.

- Pourtant tu lis les rêves comme si tu étais hanté par quelque chose. Je me demande pourquoi ?
- Je ne sais pas, dis-je en secouant la tête.

xx

DSCN7172
xx

Elle avait dû sentir que je me concentrais sur cette tâche pour combler mon vide intérieur. Mais je savais bien que ce n'était pas là l'unique raison. Comme elle le disait elle-même, je me concentrais sur la lecture des rêves comme si j'étais hanté.

xx
DSCN7176
xx

- Je pense que le problème vient uniquement de toi, dit-elle.
- Uniquement de moi ?
- Je pense que tu devrais ouvrir davantage ton coeur. Je ne sais pas grand-chose du coeur, mais j'ai l'impression que le tien est hermétiquement clos. De la même façon que les rêves cherchent ardemment à être déchiffrés par toi, toi aussi, tu dois chercher ardemment à les lire.

xx

DSCN7167
xx

- Qu'est-ce qui te fait penser ça ?
- C'est comme ça, la lecture des rêves. Tout comme les oiseaux qui se dirigent vers le sud ou le nord selon les saisons, le lecteur de rêves continue sans relâche à lire les rêves.
Elle tendit la main et la posa sur la mienne, de l'autre côté de la table. Puis elle me sourit. Son sourire fut pour moi comme une lumière printanière filtrant entre les nuages.
- Ouvre davantage ton coeur. Tu n'es pas prisonnier. Tu es un oiseau volant dans le ciel à la recherche des rêves.

xx

DSCN7168 DSCN7191

xx

Extrait de La fin des temps d'Haruki Murakami
Photos prises à Tokyo, Shinjuku ouest, mai 2009

xx
DSCN7179
xx
Merci de votre visite !
x