xx
xx

Picture_657


C'était le vingt-neuf décembre. Oki se rendait à Kyôtô pour y entendre les cloches de fin d'année.

DSCN0526Depuis combien d'années, la veille du jour de l'An, Oki avait-il pris l'habitude d'écouter, retransmis par la radio, le carillon des cloches annonçant le passage d'une année à l'autre ? Depuis quand cette émission existait-elle ? Oki, probablement, n'avait jamais manqué de l'écouter, ainsi que les commentaires des speakers qui présentaient, les unes après les autres, les célèbres cloches des vieux monastères disséminés à travers le pays. Comme l'année révolue allait céder sa place à la nouvelle année, les présentateurs étaient enclins dans leurs commentaires à prononcer de belles phrases sur un ton de déclamation. Marquant de longs temps d'arrêts, la vieille cloche d'un monastère bouddhique sonnait, et l'écho qu'elle laissait derrière elle faisait songer au temps qui s'écoule et incarne l'âme du vieux Japon. Aux cloches des monastères situés dans le nord du pays succédaient les cloches du Kyûshû, mais chaque veille du jour de l'An s'achevait avec les cloches des monastères de Kyôtô. Les monastères étaient si nombreux à Kyôtô que la radio diffusait parfois les sons mêlés de cloches innombrables.

DSCN1317 DSCN2242

Picture_168

xx

DSCN3809Au même moment, sa femme et sa fille confectionnaient dans la cuisine divers mets pour fêter le Nouvel An, mettaient un peu d'ordre dans la maison, préparaient leurs kimonos ou arrangeaient des fleurs et, tandis qu'elles vaquaient à leurs occupations, Oki s'asseyait dans le salon et écoutait la radio. Pendant que les cloches sonnaient, il jetait, non sans émotion, un regard en arrière sur l'année qui se terminait. Selon les années, l'émotion qu'il éprouvait se révélait violente ou douloureuse. Parfois, le regret et la tristesse le déchiraient. Mais le tintement des cloches trouvait toujours un écho dans son coeur, même lorsque la sentimentalité qu'il discernait dans les propos comme la voix des speakers le dégoûtait. Et c'est pourquoi l'idée de se rendre à Kyôtô un trente et un décembre, et non plus par l'intermédiaire de la radio, les cloches des vieux monastères le tentait depuis de longues années.

Yasunari KAWABATA

Tristesse et beauté

xx

DSCN0866c

xx

Première traînée de brume
sur le kimono du jour de l'an
un ourlet de nuées

Nagai Kafû

xx

明けましておめでとうございます

Akemashite omedetô !!


DSCN9737

xx

Tous mes voeux, que la nouvelle année vous apporte santé, amour, bonheur, sérénité ... enfin tout ce que vous désirez !!

xx