xx

DSCN6705

Avec ses 333 mètres de haut et ses 4000 tonnes, la tour de Tokyo, construite en 1958 dans le quartier de Roppongi, est la plus haute tour en métal du monde. Basée sur un design proche de celui de la tour Eiffel, elle la dépasse de quelques mètres ...

DSCN6709

DSCN6712 DSCN6710
DSCN6708 DSCN6714

Par temps clair, on peut apercevoir le mont Fuji du haut de sa plateforme. Le ciel étant couvert ce jour là, j'ai décidé d'y aller à la tombée du jour. A mes pieds, enfin domptée, Tokyo, la ville gigantesque, pachydermique, s'est illuminée de mille feux ...

DSCN6570

DSCN6587

DSCN6590

DSCN6599

DSCN6680

L'appel de Tokyo

"Depuis un certain temps déjà, je nourrissais le projet de composer, patiemment et sans ménager ma peine, un récit, que j'intitulerais : Huit Tableaux de Tokyo. Ce que je souhaitais décrire, au rythme de chacune de ces scènes, c'était dix ans de ma vie dans la capitale ...
Et ce soir-là, à la lueur blafarde de ma lampe, je dépliai sur ma table ma grande carte de Tokyo.

DSCN6612

DSCN6614

DSCN6686

Depuis combien de temps n'avais-je pas fait ce geste : déplier devant moi une carte de la capitale ? Dix ans plus tôt, quand j'étais venu m'installer à Tokyo, je n'avais d'abord pas trouvé le courage d'aller acheter une carte comme celle-là : l'idée de passer pour un campagnard et d'essuyer les moqueries m'avait plusieurs fois fait reculer. Un beau jour pourtant, j'avais fini par me décider : j'étais allé demander une carte dans un magasin, sur un ton mêlé de brusquerie et d'auto-dérision. Puis je l'avais fourrée dans ma poche, pour regagner la pension que j'habitais alors. Le soir, je m'étais enfermé dans ma chambre et, en cachette, j'avais déplié la carte. Du rouge, du vert, du jaune : quel beau tableau c'était ! Retenant mon souffle, je ne pouvais que l'observer avec passion. La Sumida. Asakusa. Ushigome. Akasaka. Rien ne manquait ! A tout moment, si j'en avais envie, je pouvais me transporter dans n'importe lequel de ces endroits. C'était magique !

DSCN6619

DSCN6621

DSCN6688

A présent encore, en regardant l'image de Tokyo, pareille à une feuille de murier rongée par un vers à soie, je pensais à chacun des êtres qui pouvaient habiter cette ville, à chacune de leurs vie. Dans cette plaine sans charme, on afflue de tout le Japon : on se bouscule, on sue, on se bat pour un pouce de terre, entre joie et tristesse ; on se jalouse, on se heurte ; les femelles appellent les mâles, et les mâles vont à l'aventure, hors d'eux-mêmes."
Dazai Osamu

"L'Appel de Tokyo"

DSCN6691

DSCN6639

DSCN6654

xx

Merci de votre visite !

xx