XX

DSCN1679


Ce musée en plein air rassemble une trentaine de fermes et constructions anciennes de la région de Hida, démontées et remontées dans un paysage conçu pour évoquer leur cadre d'origine.


DSCN1810


DSCN1674

DSCN1771

Ces maisons, appelées gassho zukuri ont un toit pentu en forme de gassho (mains en position de prière). Ces toits sont adaptés au climat des Alpes Japonaises ; ils supportent le poids de la neige et évacuent rapidement la pluie afin d'éviter le pourrissement du chaume.


DSCN1682

DSCN1697

DSCN1738

DSCN1785


Leur structure, succession de formes triangulaires sur une base rectangulaire, organise un vaste espace intérieur. Constituées de deux ou trois niveaux, elles logeaient souvent au rez-de-chaussée des familles de vingt à trente personnes qui se consacraient toutes à l'élevage des vers à soie. Les étages supérieurs, dont on pouvait régler l'air, la lumière et la chaleur, abritaient les cocons.


DSCN1691


DSCN1681

Ornés de fenêtres, les pignons assuraient ventilation et clarté ; les ouvertures à chaque extrémité de la maison garantissaient la circulation de l'air.


DSCN1726

DSCN1741

DSCN1749

DSCN1743


Le miscanthus, variété d'herbe des pampas, est utilisé pour le chaume et peut atteindre un mètre d'épaisseur. Le toit s'incline à soixante degré de l'horizontale contre quarante cinq pour les toits des autres maisons rurales japonaises. Aucun clou n'est utilisé pour le toit ; les madriers et les entretoises sont attachés par des cordes de paille. La partie inférieure du bâtiment est chevillée de bois.


DSCN1784

DSCN1786


Le plafond à claire-voie permettait à la fumée de l'irori (foyer central) de monter jusqu'au toit, protégeant ainsi le chaume contre l'humidité et les insectes. Un chaume bien fumé peut durer cinquante ans.


DSCN1763


DSCN1684

DSCN1729

DSCN1767

DSCN1766

DSCN1762

DSCN1761

DSCN1777

DSCN1794

XX