DSCN1538

Riche famille de commerçants de saké, la famille Yoshijima s'est installée à Takayama en 1784. La maison, détruite par un incendie en 1905, a été reconstruite en 1907 par un fameux charpentier de Hida, Nishida Isaburo.

Cette maison traditionnelle, témoin du mode de vie japonais, est d'autant plus intéressante qu'elle témoigne de l'harmonie entre la partie publique et la partie privée de ce type d'habitation.

Comme dans la tradition des machiya (maisons traditionnelles de marchands construites dans les centres urbains), le commerce avait lieu côté rue, alors que les pièces situées sur l'arrière étaient réservées à la vie domestique.

L'espace traditionnel de cette habitation est divisé en 5 parties.

DSCN1570

La première partie dédiée au commerce est composée du dôme, de l'entrée aux portes coulissantes et au sol en pavement où l'on laisse ses chaussures pour rejoindre le sol en bois des pièces de réception et de commerce.

Les grandes poutres et piliers au-dessus de la superficie de la zone commerciale représentent le symbole de la position sociale de la famille et sa crédibilité.

DSCN1608

La deuxième partie est constituée de 7 pièces qui étaient utilisées par les membres de la famille durant la journée.

Au coeur de la maison se trouve l'irori, avec un brasero à charbon de bois encastré dans le sol avec tatami, à usage de lieu de repos et de séjour. L'irori était la principale source de chauffage, utilisé également pour faire chauffer l'eau et les aliments.

DSCN1531 DSCN1566

DSCN1529

DSCN1528


Le rez-de-chaussée de la maison est rassemblé autour d'un patio jardin. L'engawa, couloir extérieur couvert d'un toit pentu, module la relation entre l'espace intérieur et l'espace etérieur. En été, il devient une partie du jardin, en hiver, il peut être clos clos afin de constituer une extension de l'espace intérieur.


DSCN1549 DSCN1581

DSCN1541


Le jardin patio est en harmonie avec les principes du wabi-sabi : bois, pierre, paille, céramiques périssables et bruts.


DSCN1561 DSCN1562

DSCN1554

La maison est construite sur la base de poutres et piliers de bois qui forment les murs extérieurs. L'espace intérieur est organisé de manière simple, avec une grande souplesse grâce à l'utilisation de panneaux et parois coulissants.


Les tatamis qui recouvrent les sols sont caractéristiques des foyers japonais traditionnels. De même les stores de paille suspendus, les shoji et fusuma (portes et panneaux coulissants) peuvent être adaptés aux saisons et aux rituels et transformer l'espace en une pièce particulière.

DSCN1547

DSCN1552

DSCN1548 DSCN1556

DSCN1563

A l'étage supérieur, les pièces les plus grandes étaient utilisées par les membres de la famille.

DSCN1573

DSCN1595

DSCN1575

DSCN1592

DSCN1582

DSCN1588

DSCN1589

La troisième partie comporte une pièce utilisée pour la cérémonie du thé et comprend 4 chambres, à l'étage, pour les invités.

Comme dans grand nombre de maisons traditionnelles japonaises, la pièce réservée à la cérémonie du thé est en relation avec le jardin.

DSCN1542

DSCN1564

Une entrée séparée est réservée aux hôtes. Les chambres comprennent un placard coulissant oû sont rangés les couchages (futons, couettes, oreillers) durant la journée.

DSCN1578

DSCN1579

DSCN1580

DSCN1590

Les pièces contiennent le tokoma, une alcove avec un sol en bois légèrement surélevé, utilisé pour exposer un rouleau peint, des fleurs ou une céramique. On trouve également des alcoves avec des tablettes décoratives et une bibliothèque.

DSCN1560

DSCN1584

La quatrième partie de la maison était occupée par les serviteurs de la famille et les employés de la distillerie. Elle comprend la cuisine, une salle de séjour et trois chambres dont deux à l'étage et une sur l'arrière de la maison.

DSCN1597

DSCN1598 DSCN1599

Enfin, la cinquième partie inclut le magasin et le dépôt où était distillé et entreposé le saké, sur l'arrière du bâtiment. Aujourd'hui, cet espace est aménagé en bureau et salle de réception pour les nombreux professionnels (architectes et photographes de revues spécialisées notamment) qui viennent du monde entier visiter la maison Yoshijima.
Pour la petite histoire, il y avait justement des professionnels ce jour là et la maison était fermée au public, ce qui devait être indiqué à l'entrée, mais en japonais ... Après avoir essuyé un refus assez catégorique de la gardienne, j'ai fort heureusement été très gentiment invitée à visiter cette magnifique demeure par le très charmant directeur des lieux !!!

DSCN1601

DSCN1610 DSCN1602

DSCN1604

DSCN1605